Édito – Lettre semestrielle de la section française de Ligue Européenne de Coopération Economique – décembre 2018

Retrouvez ci-après l’édito de la lettre semestrielle de la section française de Ligue Européenne de Coopération Economique de décembre 2018.

Alors qu’un pays décide pour la première fois de sortir de l’Union Européenne, nous semblons vivre la montée d’un sentiment de défiance, une moindre volonté d’intégration, un besoin accru d’identité et un retour en force des nations.

Les tensions Nord / Sud au sein de la zone euro se renforcent aujourd’hui avec des pays du Sud qui dénoncent le manque de solidarité des pays du Nord et des pays du Nord qui ont le sentiment que les pays du Sud ne sont pas assez rigoureux pour qu’ils puissent accepter d’être solidaires et de partager leurs risques économiques. Peut-on encore faire naître une Europe stratège pour se faire une place entre les Etats-Unis et la Chine et pour apporter notre vision dans la recomposition des rapports de force mondiaux qui se fait sous nos yeux ?

Y a-t-il une possibilité, une voie réaliste, pour combiner Europe Souveraine et Europe des Nations-indépassable aujourd’hui-, pour sortir par le haut d’une situation qui ne peut actuellement qu’inquiéter les européens convaincus? Quels nouveaux compromis sont possibles pour poursuivre la construction européenne? Et quels nouveaux éléments d’arrangements institutionnels sont-ils nécessaires pour protéger la zone euro dans le cas d’une nouvelle crise ?

Au travers des événements que nous organisons, la section française de la Ligue européenne de Coopération Economique, que je préside depuis janvier, à la suite de Philippe Jurgensen qui en est aujourd’hui le Président d’honneur, tente d’apporter des éléments de réponses à ces questions et de les porter de manière indépendante aux décideurs politiques et économiques. Il est plus que jamais nécessaire de réexpliquer les bienfaits de l’Europe, mais aussi d’en penser les évolutions indispensables et de reconstruire les dialogues sur le fond entre les différents acteurs et pays de l’Europe pour éviter l’enlisement, ou pire, le délitement.

Evénement marquant de cette année 2018, les deux sessions de « consultations citoyennes » organisées par la Ligue en septembre et octobre derniers, qui ont rassemblé une centaine de participants, experts et non-experts issus d’horizons variés, autour de trois économistes de renom, Agnès Bénassy-Quéré, Patrick Artus et Xavier Timbeau. L’objectif était de débattre des améliorations souhaitables et réalistes de la zone euro, alors que des élections européennes se tiennent bientôt. Cet exercice nous a permis de produire et d’envoyer des propositions dans le cadre prévu par le chef de l’État.

***
De nombreux déjeuners et petits déjeuners, mais aussi des commissions spécialisées thématiques, se sont tenus en 2018 autour de personnalités et de sujets permettant d’approfondir notre compréhension des forces, des difficultés et des évolutions souhaitables ou possibles européennes.

La section française de la ligue Européenne de Coopération Economique est un lieu ouvert de réflexion et d’échanges qui, afin d’être le plus utile possible à la défense et à la promotion de l’Europe, a besoin de chacun de ses membres et de leur contribution active. Elle a également besoin d‘étendre le nombre de ses membres, particuliers comme entreprises, pour favoriser son rayonnement, c’est-à-dire sa capacité de peser dans le débat et de promouvoir une Europe tout à la fois responsable et solidaire, une Union attachée aux valeurs démocratiques et à celles d’une société ouverte, fondée sur des Etats de droit, où le social se marie efficacement à l’économique. Une Europe, enfin, forte d’une stratégie qui lui permette de ne pas laisser le monde se renfermer sur une confrontation économique et diplomatique Etats-Unis-Chine, qui relèguerait notre vieux continent au rang de spectateur impuissant.

Sachons, par nos idées et notre énergie commune, contribuer au mieux à apporter les bonnes réponses au besoin d’Europe, ici et ailleurs !

Merci à chacun d’entre vous d’être membre de la Ligue Européenne de Coopération Économique.

Olivier Klein, Président de la section française de la Ligue Européenne de Coopération Economique

Les commentaires ne sont pas activés