« 100 ans déjà ! »

À l’occasion de la publication du rapport d’activité de la BRED qui célèbre ses 100 ans, retrouvez les grands axes de la stratégie de la banque.

« 100 ans déjà ! »

Cent ans depuis sa création dans la région parisienne par des entrepreneurs insatisfaits des banques traditionnelles.

Que d’événements et de bouleversements la BRED a-t-elle traversés avec succès au cours du temps, à l’instar de ses consoeurs bancaires !

Pourtant, jamais plus qu’aujourd’hui, l’avenir des banques n’est-il mis en question. Nombre de commentateurs, futurologues et autres prospectivistes chevronnés essaient régulièrement de prévoir leur avenir, en sombrant souvent dans le catastrophisme.

La question du futur de la banque commerciale peut se résumer aujourd’hui ainsi, selon nous : les banques à réseau seront-elles finalement désintermédiées et en voie de disparition, car inadaptées aux nouveaux usages et dépassées par de nouveaux acteurs ? Ou, en s’appuyant sur le caractère invariant et essentiel de leur rôle économique et social, auront-elles trouvé les leviers pour développer bien davantage encore une forte relation de proximité, éthique et utile, avec leurs clients, leur apportant le service et la valeur ajoutée au niveau attendu ? Et répondre ainsi de façon pertinente à leurs changements de comportement et à leur légitime surcroît d’exigence ?

La réponse à cela n’est pas qu’une question de conviction, mais avant tout le résultat d’une analyse raisonnée.

À la BRED, loin du repli sur soi, notre stratégie est le choix d’être une « Banque sans distance ». La Banque sans distance, c’est être parmi les meilleurs dans le digital, mais comme une condition nécessaire et non suffisante pour assurer une relation fidélisante et durablement profitable avec ses clients. C’est, en outre, promouvoir sans cesse une banque toujours plus proche, plus relationnelle et plus humaine. Au conseil à forte valeur ajoutée. Capable de proposer un service aux clients impeccable, que ce dernier soit assuré lors du déplacement dans nos agences et bureaux ou au téléphone, par e-mail, etc…, ou chez nos clients eux-mêmes.

La Banque sans distance c’est ainsi abolir les distances, physiques comme relationnelles.
Ne jamais tenir le client à distance. C’est s’appuyer sur le triptyque proximité relationnelle – grâce également au sociétariat –, proximité décisionnelle et proximité managériale. Parce que ce triptyque assure une forte implication des équipes. Parce qu’il permet de mieux comprendre
les projets de vie ou d’entreprise de nos clients. Donc d’anticiper au mieux leurs attentes et leurs évolutions, afin d’y répondre avec pertinence et efficacité. C’est ce qui permet enfin d’entretenir avec eux une relation durable, mutuellement confiante et profitable.

Ces principes sont vrais pour nous quelle que soit la géographie. En Métropole, comme dans les DOM et COM, ainsi que dans les pays émergents où nous sommes implantés. Et quel que soit le type de clientèle, particuliers, y compris en gestion privée, professionnels, entreprises de toutes tailles, institutionnels, etc…

Outre des innovations et des évolutions en termes d’organisation et d’approche des clients, cette stratégie implique un constant investissement à haut niveau dans notre capital humain, comme dans les nouvelles technologies. L’humain et le digital, bien articulés l’un à l’autre, doivent nous permettre de respecter rigoureusement ce qui fait l’essence de la relation bancaire, tout en intégrant au mieux les évolutions dans les modalités d’utilisation des banques par nos clients.

Cette philosophie d’action, bien comprise et partagée, est portée en confiance et avec engagement par l’ensemble des collaborateurs du Groupe BRED.

Parce qu’elle est liée intimement à notre ADN coopératif de Banque populaire et à nos valeurs entrepreneuriales qui fondent notre banque et que permet sa taille, notre stratégie tend à faire de la BRED une banque dynamique et adaptative, qui, si elle perpétue durablement ses vertus propres, sera apte, j’en suis convaincu, à assurer pleinement son rôle et son rayonnement pour les cent années à venir !

OLIVIER KLEIN
Directeur général

Les commentaires ne sont pas activés