Vidéo. Crises et sorties de crises entre urgences et long terme. Intervention d’Olivier Klein aux Rencontres économiques d’Aix, juillet 2013

Intervention d’Olivier Klein

La crise est un moment de transition entre le passé et le futur. Je crois donc important de lister les grands moments de transition auxquels l’économie française, mais aussi l’économie mondiale, doit faire face : évolution de la mondialisation et montée en puissance de la demande interne au sein des pays émergents, évolution démographique, situation de la croissance économique européenne et française avec les effets induits sur les systèmes sociaux et, corrélativement, transition d’une période d’ajustement par l’endettement à une nécessaire période de désendettement, transition énergétique, transition entre les moteurs de croissance et de productivité du passé et ceux de demain.

Olivier Klein aux Rencontres d'Aix-en-Provence 2013

 

Dans une perspective de long terme, on doit s’interroger sur les moteurs possibles de croissance et de productivité de demain, avec les conséquences sur les normes de consommations et de travail, mais aussi sur les réformes structurelles nécessaires en France pour faciliter leur avènement. Cela conduit à distinguer, à cet effet, dans le concept flou de réformes structurelles, les réformes qui permettent les sorties par le haut de notre économie, de celles relevant d’un ajustement par le bas en ne s’appuyant que sur une baisse des coûts.

 

Olivier Klein aux Rencontres d'Aix-en-Provence 2013

Olivier Klein, Chief Executive Officer (CEO) Bred Banque Populaire

 

Les commentaires ne sont pas activés